2003-04

2003

Ateliers d’Art – (Douarnenez)

« Elle nous rappelle la poussière
cendres sur panneaux où s’inscrivent nos fragilités
et nos déserts
Elle fixe notre impermanence dans le gris
Ses urnes funéraires sont plates et sacrées….
Plantes et cires se confondent en carrés de couleurs…
Les pousses s’oublient sur des grilles
dans le calme mariage de l’eau et de la lumière… »
Sylvie Fabre G    (lire la suite…)

Instants donnés (Eglise du Chuzeau 38)
Au sol : 3 mois d’installation de fleurs et feuilles fraîches créant progressivement un immense chemin.
Dans le choeur, en suspension « Mémoire vive » 6m/2m. 300 boîtes de cd pour mettre dans la lumière les éléments végétaux vivants, secs ou moisis.

« Derrière le bonheur sensuel que nous offre le parcours de M D, coloré et odorant, encore empreint des rosées de la cueillette, se profile l’image du temps qui passe. » H. Botet    (lire la suite…)

2004

Musée d’archéologie de Feurs (Loire)
Réflexion sur l’idée même d’archéologie et sur la mise au regard de ce qui était enfoui.
45 m2 des vitrines des collections Gallo-romaines sont recouvertes de pétales , seules quelque fenêtres permettent de voir les objets sélectionnés.

 » Sa matière est un « matériau temps »… Dans cette proposition Monique Deyres oublie l’histoire de l’histoire, le temps devient parfum, fleurs saturées, profondeur intérieure…
Elle enfouit à nouveau pour mieux retrouver la rencontre avec l’objet, sa présence en tant qu’objet de musée .Son recouvrement désoriente et altère la vision, elle ménage juste une « fenêtre » afin de re-mettre à jour notre lecture du « trésor » nouvel écrin du passé le plus lointain « …E. Chambon    (lire la suite…)

Les commentaires sont fermés.