2016

Exposition « ORIGINE » au Musée HEBERT – La Tronche

Voir le Documentaire vidéo

(Octobre 2016 – Février 2017)

Festival Jardins Synthétiques à TOULOUSE – Octobre 2016

MUSÉE SAINT-RAYMOND

Desseins de modes : protection et projection de soi

NÉCROPOLE

ln Memoria II 1980/1985 -2011/2012
Qualifiant sa démarche « d’exploration et d’expérimentation du végétal, du vivant, du paysage et de la nature en interaction avec l’espace et le temps », Monique Deyres a su bâtir une œuvre empreinte de poésie. Puisant ses matériaux dans son jardin ou encore dans le grenier familial, elle expérimente, classe, assemble, remploie, afin de tisser des liens : liens entre différentes époques, liens entre des lieux intimes, liens entre ses proches.

Liée au musée Saint-Raymond par une passion familiale pour l’archéologie, Monique Deyres expose ln memoria, installation évolutive qui se compose de « briques de mémoire » Ces dernières, réalisées à partir de vêtements issus de plusieurs générations, retrace l’histoire de sa famille. Découpant chaque brique dans un habit, elle débite ensuite l’excédent afin de s’en servir comme garniture (et regroupe parfois des vêtements ayant appartenu à des personnes qui, par exemple, ne se parlent plus.) Installée sur le mur de l’ancienne nécropole, cette oeuvre proustienne évoque le temps et les éléments qui composent notre mémoire, le passé qui définit notre présent.

(Fiche de salle-Musée Saint-Raymond)

 

 

Exposition Collective « Cent Papiers » Musée GEO-CHARLES  Echirolles

Communiqué de presse Cent papiers

Invitée par le Musée Géo-Charles à participer à l’exposition « Cent Papiers » (Cents œuvres de 87 Artistes), l’œuvre choisie est une série d’Empreintes d’un tronc de cèdre centenaire du jardin de ma maison natale.

25 ans d’intempéries ont libéré sur ce tronc, coupé à un mètre, les strates et sillons de chaque année écoulée. Ils nous parlent de la mémoire enfouie de cette demeure centenaire.

Révélée par les colorants naturels de pétales écrasés, le charbon de bois et la pierre noire, l’empreinte du tronc s’inscrit peu à peu dans le papier.

Les commentaires sont fermés.